Translate

jeudi 1 mars 2018

Les filles touchent l'eau et les garçons voient une étoile filante

⚬⚪Les filles touchent l'eau et les garçons voient une étoile filante⚪⚬
par Andy Marks-Amstrong



Synopsis : 
Camille, je pense à lui aujourd’hui comme lorsque je l’ai rencontré pour la première fois, il y a six ans en mai de cette année. Je pense toujours et intensément à lui, comme s’il avait été le seul et unique homme de ma vie. C’est ce qui est appelé communément le coup de foudre. Un phénomène qui ne m’est arrivé qu’une seule et unique fois. Dès que je l’ai ressenti, dès que je l’ai entendu, dès que je l’ai vu s’approcher de moi, j’ai été conquise. Conquise à tel point que je ne m’en remets toujours pas aujourd’hui. Mais je l’ai vu s’enfuir, s’enfuir tellement loin, je ne sais même pas où, et il m’a laissée là, seule et abasourdie par tant d’émotions, à la fois inattendues et enivrantes.


Mon avis : 

Une très belle histoire, celle de trois personnages : Livia, Camille et Andrea. Trois destins qui sont liés. Le récit démarre avec Livia qui nous parle de sa vie sentimentale, de ses déboires sentimentaux, elle évoque aussi sa relation familiale et surtout cet incroyable coup de foudre pour Camille, rencontré par le plus grand des hasard. L'attirance est réciproque, seulement voilà, on découvre par la suite Camille, un homme extrêmement tourmenté, habité par de sombre démons du passé, mais surtout du présent. Tour a tour on va apprendre a connaître Livia et Camille vraiment intimement ce qui fait qu'on s'attache énormément à eux. C'est beau. Il y a de magnifique passage tel que ceux-ci ou c'est Livia qui parle : 

" Aujourd'hui à l'âge adulte, je ressens encore pleinement tout ce que maman a véhiculé de détresse et de douleurs du cœur. A travers sa main et son attitude, je l'endurais si intensément, si farouchement, que je ne même pas qu'elle ait pris conscience de ce qu'elle était en train de me transmettre. Je pense même qu'elle n'y a jamais réflèchi."

Je trouve ce passage magnifique et terriblement vrai. Ce qu'une mére peut transmettre comme émotions a son enfants sans le vouloir. Les enfants silencieux sont là et absorbe tout, le bon comme le mauvais. 

" C'est fou de réaliser que notre bonheur propre peut ne dépendre que d'un seul et unique être dans ce monde, dans cet univers."  

Alors avec cette phrase que je trouve très belle, je peux comprendre que certaine personne soit convaincu de cela. Et c'est très bien et beau. Pour ma part, je me suis toujours dis qu'avant d'être heureux a deux, il faut d'abord l'être seul. A trouver, débusquer, soulever, s'habiter et se remplir seul de son propre bonheur. Cela peut passer par des choses simple de la vie, mais je crois que c'est vraiment essentiel, car sinon on deviens totalement dépendant de l'autre affectivement, émotionnellement et du coup on ne supporte pas la solitude. Il y a quelques années j'ai lu cette phrase " La solitude est un jardin où rien ne pousse". C'est totalement faux et c'est tout l'inverse je pense. Bref petite parenthèse a part ! ll y a d'autre passages tout aussi beau donc rien que pour ça je vous recommande ce livre. D'une façon il vous amènera a vous faire réfléchir sur bien des sujets. C'est un très bon livre, vraiment. 

Par contre je m'interroge toujours sur le titre ! A quoi fait il référence ? L'auteur évoque bien a un certaine moment l'eau...Cela doit faire référence a quelque chose de précis pour l'auteur sans doute, je ne sais pas ? A l'occasion je lui poserais la question pour satisfaire ma curiositée ! 

Découvrez le site web de l'auteur et ses actualités ! 

https://andymarksamstrong.com/?fbclid=IwAR2o3AQpYePXShFEuohJWGSJ7wB7WlSWnfuLMs07uvwhbfw0Tg0NGv0dO5M


Je remercie les éditions Amalthée pour cet envoi de service Presse







Aucun commentaire:

Publier un commentaire